Appel par Indicatif

Le D-Star permet d’appeler ou d’acheminer votre transmission là où vous en avez besoin. Cependant, il faut faire quelques exercices de mémoire radio.

Voici un article que j’ai fait en 2011 qui pourrait bien vous aider à comprendre ce fonctionnement très pratique. Cet article a comme exemple que des commandes Icom. Les commandes D-Plus, Ircddb… ne sont pas abordés.

ABCG de la programmation de radio D-Star

Introduction

Ce document se veut simple et rapide d’utilisation pour aider à tous ceux qui sont nouveaux dans le monde de D-Star. Il est sûr qu’il n’est pas complet et il y a bien d’autres trucs et détails qui n’ont pas été décrits. Mais si vous suivez pas à pas ces instructions, vous serez en mesure d’établir des contacts rapidement et votre expérience D-Star sera, je l’espère, que plus agréable.

Pour utiliser pleinement les fonctions offertes par D-Star, voici quelques situations pour vous aider à comprendre comment le système de « routage » fonctionne.

Comme vous le savez déjà, lors d’une transmission numérique D-Star, la transmission est séparée en deux parties numériques. La première est votre voix numérisée et la seconde est des informations numériques comme: le « routage » de votre transmission avec message, votre position GPS s’il est utilisé et/ou des messages tapés au clavier si vous utilisé D-rats ou d-chat etc.

Ces paramètres de routage sont envoyés en premier et ce sont eux qui décideront où vous serez entendu. Les paramètres utilisés pour votre chemin sont: MyCALL, UrCALL, RPT1 et RPT2. Donc il est une bonne idée de programmer un canal de mémoire pour chaque système et combinaison d’options pour tous les systèmes que vous projetez employer si vous êtes plus ou moins familier avec les fonctions de votre radio. De cette façon, il devient beaucoup plus agréable et facile d’utiliser votre radio D-Star. Il est possible que les informations suivantes ne suffisent pas, et que vous aimiez obtenir plus d’informations techniques sur les répéteurs D-Star. Une rencontre avec nos membres au cours d’une réunion mensuelle ou un hamfest pourrait être une bonne idée.

Définition des paramètres de routage. 1-MyCALL ce paramètre identifie votre radio. Sans celui-ci, le répéteur ne vous écoutera pas. Donc

Vous y entrez votre indicatif d’appel.

2-UrCALL ce paramètre est la station, compris les répéteurs distants (hors site) avec qui vous voulez parler. La plupart du temps, nous plaçons ce paramètre à « CQCQCQ ». Avec cet indicatif, je n’utilise aucun chemin spécifique pour ma communication. Je ne recherche personne en particulier.

3-RPT1 C’est l’indicatif d’appel du répéteur local que vous voulez utiliser. Nous devons écrire plus que juste l’indicatif d’appel, car la plupart des systèmes de D-STAR ont des ports multiples. Le 8e caractère est une lettre qui conduit vos données au port approprié. Insérer un espace entre la fin de l’indicatif et cette lettre. Par convention, la lettre A indique un 1.2 GHz, B un UHF (70cm) et C un VHF (2M). Ex. VA2RKB C pour parler sur un répéteur en VHF

Pourquoi devons-nous insérer cet indicatif? Le répéteur ne se reconnaît pas lui-même? La raison est que si vous faites une transmission retransmise sur un site distant que sur celui que vous utilisé, le système D-Star va pouvoir retracer votre chemin c’est pourquoi il est facile pour votre interlocuteur de vous rejoindre même s’il n’a aucune idée sur quel répéteur vous êtes.

4-RPT2 quoi que facultatif il est très important de s’assurer d’avoir le bon indicatif selon le chemin que vous utiliser. Vous pouvez activer le répéteur qu’en 3 modes différents. A) Local : Vous n’avez qu’a laissé le RPT2 vide. En ce moment-là, aucune de vos transmissions ne sera entendue à l’extérieur du répéteur que vous utilisez.

B) Inter-Bande: Le répéteur sur lequel vous communiquez a plusieurs modules comme 1.2, UHF et VHF et comme nous avons vue plus haut, vous devez utiliser la lettre pour désigner ce port. Donc si je veux rejoindre une station en 1.2G, je vais devoir utiliser l’indicatif du répéteur avec la lettre correspondante. Ex. VA2RKB A L’avantage de ce mode est que peut importe le radio que vous avez Ex. I-D1 et IC-2200, même si ce n’est que des radios monobande, vous pouvez rejoindre n’importe qu’elle station sur une bande différente, a conditions que votre interlocuteur fasse la même opération.

C) Passerelle: En plus d’avoir désigné les ports des répéteurs avec les lettres ABC, il est possible d’ajouter un G à la 8e lettre, afin d’accéder à la passerelle Internet( G pour Gateway). De cette façon, il sera possible de communiquer avec un autre répéteur ou un usager sur un autre répéteur distant. La passerelle utilise une base de données qui permet de savoir où a été entendu votre interlocuteur à sa dernière transmission. Elle se servira de cette information afin de vous connecter sur ce répéteur afin de vous mettre en contact. Donc pour notre exemple nous utilisons VA2RKB G pour les communications sur un répéteur distant.

Quelques exemples

Exemple local

Je suis Sylvain VA2OS et je veux parler sur VE2RIO en UHF et je ne veux pas que ma transmission soit retransmise ailleurs.

MYCALL = VA2OS URCALL = CQCQCQ RPT1 = VE2RIO B RPT2 = (intentionnellement vide)

Exemple Inter-Band

Je suis Sylvain VA2OS. J’ai un ID-1, je suis sur VE2RIO et je veux parler à d’autres stations en QSO sur VE2RIO en VHF. Dans ce cas, il serait de mise d’annoncer à vos interlocuteurs que vous êtes en 1.2Ghz

MYCALL = VA2OS URCALL = CQCQCQ RPT1 = VE2RIO A RPT2 = VE2RIO C

Exemples Passerelle avec recherche d’un utilisateur

Encore une fois, je suis VA2OS, je n’ai aucune idée où est VE2DTZ et je suis sur VE2RIO en UHF. Cette fonction n’est pas infaillible et il va de soi que vous devez lui dire que vous êtes sur un répéteur distant lorsque vous faites l’appel. Peut importe où est VE2DTZ dans le monde, votre transmission sera entendue où, VE2DTZ a transmis pour la dernière fois.

MYCALL = VA2OS URCALL = VE2DTZ Station à rechercher ou a rejoindre

RPT1 = VE2RIO B RPT2 = VE2RIO G Gateway activé

Exemples Passerelle entre deux répéteurs

Finalement, je suis toujours Sylvain VA2OS mais j’aimerais faire des contactes radio avec peut importe la station en Suisse. Cette Méthode est beaucoup plus sûre que la première. Encore une fois, il est bien de dire que vous faites l’appel d’un répéteur distant, pour que vos interlocuteurs puissent avoir la bonne programmation.

MYCALL = VA2OS URCALL = /HB9IACC Répéteurs où nous voulons faire un contact en Suisse RPT1 = VE2RIO B RPT2 = VE2RIO G Gateway activé

Note 1: Le ‘/’ désigne un répéteur. Note 2: Vous devez mettre la lettre qui désigne le port à la 8e position donc si le répéteur a un indicatif plus court, vous devez l’inscrire comme suit: /NE5R C

Conclusion

Voici les bases du système D-Star. Il est sur qu’il existe d’autres situations comme avec les DV- Dongle, DV access point etc.. Si vous gardé programmer le G dans votre RPT2, vous serez paré a presque toutes éventualités. Si vous aimiez aller plus loin ou apprendre d’autres trucs, n’hésitez pas à nous contacter. À L’association D-Star Montréal, nous avons développé une expertise en la matière et il nous fera plaisir de vous aider afin que vous puissiez vivre une expérience D-Star agréable.